Les Calanche

Entre Porto et Piana, la route étroite et tortueuse s’accroche en corniche à de superbes parois de granit rouge qui tombent à pic dans la mer.

Voici les “Calanche de Piana”, déchiquetées et burinées par l’érosion, elles donnent l’impression d’une sculpture.

De nombreuses randonnées pédestres, balisées, vous permettront d’apprécier toute la grandeur de ces rochers aux formes d’érosion particulières qui sont à l’origine de ce paysage chaotique.

Plusieurs circuits sont  proposés et accessibles à tout niveau de  randonneurs, ils traversent des endroits magnifiques, où la mer et la montagne se conjuguent en un décor grandiose.

La forêt de Piana

Elle couvre les pentes de la Pianetta (973 m) du Capu d’Ortu (l296 m) et la Foce d’Ortu (989 m).

Sur cette dernière subsistent encore les ruines du fortin où Jean-Paul de Leca et ses compagnons abritèrent leurs familles du temps des luttes contre les génois.

Une très belle promenade consiste à prendre le chemin du Vittulu qui se détache à lkm à droite sur la route de Piana vers Porto…

Plusieurs boucles sont possibles, renseignez vous auprès de l’Office du Tourisme.

Danielle Casanova

Émotion et fierté pour Piana, village d’origine de Danielle Casanova, qui à dignement rendu hommage à l’héroïne en 2009.

Corse, française, communiste, féministe, intellectuelle, patriote, mondialiste, donc devenue « universelle », selon l’expression de Paul-Antoine Luciani, maire adjoint PCF d’Ajaccio, Danielle Casanova a en effet été officiellement élevée au grade d’héroïne nationale.

Danielle Casanova est née à Ajaccio (Corse du Sud) le 9 janvier 1909. Elle s’illustra dans la résistance française. Vincentella Perini, surnommée Danielle, épouse Casanova, sous la bannière communiste, a mené le combat pour la liberté de la France, et a donné sa vie pour ses idées. La famille Perini est originaire de Piana.

Les vacances scolaires se passent à Vistale, un petit hameau de la commune de Piana où vivent les grands-parents.

Danielle CasanovaDanielle Casanova a été arrêtée 15 février 1942 par la police française, elle reste au dépôt de la préfecture de police jusqu’au 23 mars 1942 pour interrogatoire.

  • Le 23 mars elle est emprisonnée à la prison de la Santé. le 9 juin 1942 elle est livrée à la Gestapo rue des Saussaie.
  • Le 24 août 1942 elle est emprisonnée au fort de Romainville (par les allemands).
  • Le 24 janvier 1943 elle est déportée sur Auschwitz le 27 janvier 1943, arrivée à Auschwitz
  • Le soir du 9 mai 1943, elle meurt du typhus.

Ses cendres sont déposées dans le tombeau familial à Vistale. Une stèle érigée en sa mémoire domine la mer. Il existe ainsi en France des dizaines de rues, d’écoles, d’hôpitaux, qui portent son nom…

En 1983, un timbre-poste reproduisant son visage a été édité.

Un bateau de la SNCM porte son nom Le Danielle Casanova. Le futur bateau de la CMN s’appellera “Le Piana”.

L’église de Piana

De style baroque, l’Eglise paroissiale de Piana se dresse majestueusement en plein coeur du village. Vous serez tout d’abord frappé par la porte de l’Eglise en bois polychrome.

 La visite de l’Eglise est incontournable. Dédiée à l’Assomption, son décor monumental, achevé en 1792, a été restauré en 2004. Vous y découvrirez de magnifiques fresques ainsi que des médaillons du peintre Paul-Mathieu Novellini ornent la voûte du choeur et trés représentatifs de “l’Art Corse”.

site de la Confrérie Saint Antoine :

http://www.conferiesaintantoineabbedepiana.org